MOB

La petite histoire

Il y a une histoire dans l’Histoire. Tout a commencé par la création d’un restaurant au coeur d’un quartier cosmopolite de Brooklyn (Boerum Hill) sur Atlantic avenue. Dès la fin 2011 il est devenu le lieu de ralliement des communautés créatives aussi bien dans le domaine culturel que dans l’agriculture bio. Très vite Cyril AOUIZERATE, son fondateur, a ressenti le désir de poursuivre cette démarche à travers son domaine d’obsession et de compétence : l’Hôtel. Déjà fondateur des résidences de tourisme MAMA SHELTER (dont il a vendu ses parts à la veille de l’entrée du groupe financier ACCOR), Cyril a d’abord convaincu son partenaire historique Michel REYBIER, fidèle associé et entrepreneur de l’excellence, de le rejoindre dans ce virage ambitieux. Puis, tout s’est accéléré lorsque le célèbre fondateur de AOL (AMERICA ONLINE), Steve CASE, contacte Cyril pour lui exprimer son désir de participer à un projet hôtelier à ses côtés. Philippe STARCK, allié et ami, fait rapidement de même en rêvant aux ouvertures nouvelles. Glyn AEPPEL, fondatrice de Glencove Capital et ancienne partenaire du Standard Hôtel, entre elle aussi dans le mouvement.

MOB HOTEL - Inspiration
MOB HOTEL - Cyril Aouizerate MOB HOTEL - Michel Reybier

Rapidement, les partenaires se voient, partagent, anticipent, bouillonnent d’idées. Sous l’impulsion de Cyril AOUIZERATE, un ouvrage, « MOB préface » pose les racines des intuitions et des désirs. Deux lieux sont délicatement pensés pour accueillir les premiers MOB Hôtels : Paris les Puces et Confluence à Lyon. D’autres viendront rapidement à Washington DC, Los Angeles, Pittsburgh, Rome.

La Grande histoire

L’essence de MOB Hôtel se traduit par des identités visuelle, sonore, olfactive, gustative et tactile. MOB Hôtel est pensé autour de la poly-sensorialité. Elle débute par la dimension visuelle et spatiale de l’hôtel. Les valeurs véhiculées par la vue, par le son, par l’odeur sont constitutives de MOB Hôtel : hospitalité et convivialité, pluralisme et cultures, philosophies et savoirs, spiritualité et ataraxie. L’expérience vécue doit être gratifiante. Ces variables procurent 7 jours sur 7, nuit et jour, plaisir et satisfaction à ces voyageurs.

Fuite ou quête, contraint ou libre, le voyage porte l’exil. Les flux sont continus, incessants ; l’hospitalité, le soin de l’autre permettent de mieux comprendre sa venue, de mieux se comprendre. Cette venue est une visitation, une invitation, une incursion, une submersion. La perte de soi dans l’autre est complète. L’exposition à l’autre, imprévisible à chaque individu, est étrangère à toute répétition, renouvelable à l’infini.

L’hospitalité est au coeur de notre conscience. MOB Hôtel déploie un réseau humain, celui des bienveillants. Les intuitions ressenties et partagées circulent dans l’hôtel entre les clients, entre ces individus qui composent la société et qui habitent MOB Hôtel. MOB bouscule l’acception contemporaine de l’hôtel, en alléguant que l’hospitalité est aussi affaire de synesthésie et de correspondances : de la méditation à la cuisine, de la musique au livre, du cinéma au jardinage. Les liens se tissent.

MOB HOTEL - Steve Case MOB HOTEL - Philippe Starck MOB HOTEL - Glyn Aeppel

Nous nous installons dans une innovation community , dans laquelle chaque idée est susceptible d’être transmise, reçue et acceptée via des plates-formes ouvertes et interconnectées. Le rôle des start-up est fondamental dans la création de nouvelles connections au sein de MOB Hôtel, des connections similaires aux réseaux et entremêlements de notre cerveau humain. La collaboration est une clé indispensable au bonheur. « This is not the wisdom of the crowd, but the wisdom of someone in the crowd. It’s not that the network itself is smart; it’s that the individuals get smarter because they’re connected to the network. » MOB Hôtel propose un nouvel environnement, donne les clefs de l’innovation, les outils de notre propre renouvellement.

Le laboratoire se veut nébuleux. Habermas conceptualisait déjà l’importance de la rencontre dans la créativité et le bien-être ; les idées bouillonnent et les cerveaux s’affolent . On se dandine, on s’excite, on papillonne. Cultiver sans aucune mesure sa curiosité, rester à l’affût, lire, écouter, méditer, échanger avec des personnes hétéroclites. Les cultures se couplent, s’entremêlent, se reproduisent. Temps et espace sont nôtres, nous sommes notre propre limite : notre langage, notre savoir prétendument acquis et fini, notre champ d’expérience, notre force spirituelle que nous croyons limitée.

MOB HOTEL est une prolongation ; le bien-être et l’hospitalité prennent leur source dans le fait même que l’hôtel change son propre modèle, sans cesse. MOB Hôtel est propice à l’irruption d’idées nouvelles, au partage des cultures, à la volonté de changement. « Frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui », énonçait Montaigne. MOB Hôtel relève d’une réflexion profonde sur l’hospitalité et le bien-être, individuel et global, sur le progrès de l’humain. L’hôte doit aujourd’hui savoir conjuguer sa sensibilité moderne au type d’accueil qu’implique notre monde mondialisé et multiculturel – car l’accueil est la problématique centrale de ce siècle nomade. Il doit être question d’un nomadisme éclairé sans naïveté. Si la liberté est grande pour notre humanité, si les remparts tombent, notre sécurité est aussi plus fragilisée. Face à la liberté et grande inventivité du monde urbain en pleine mutation, MOB Hôtel s’inscrit comme un lieu nomade, d’intenses échanges, libre.

Créer un environnement de paix pour le client passe par ce travail interdisciplinaire et collaboratif, pour certes, construire le vécu hôtelier, et cultiver une véritable expérience hospitalière, profonde et chaleureuse. Il est fondamental d’intégrer dans cette réflexion l’actualisation des envies et des besoins des individus, transcendant toute espèce de règles et matrice marketing.

MOB HOTEL :

UN IMAGINAIRE. Des tons et des couleurs, un murmure sourd et continu, une fragrance, une vie onirique, un songe nocturne. Se confondent aube et aurore, crépuscule et nuit.

UNE HISTOIRE. Une utopie concrète, une république rêvée, dans un territoire urbain en partage.

UN MOTIF. Une porosité absolue, sur le plan local, social, culturel, disciplinaire, artistique, philosophique.

UN POSITIONNEMENT. Économique et qualitatif (100 € la nuit en moyenne). MOB Hôtel est accessible. C’est un lieu fécond et salutaire. Un restaurant de pizzas et de salades à partager (BIO et utilisant un réseau de coopératives agricoles) mais aussi les Food Trucks du quartier. Nous partons du récit du motel urbain, comme havre de paix et d’hospitalité. Le rapport personnel à l’hôtellerie de luxe est revisité : l’expérience client se veut radicalement différente, innovatrice dans cet accompagnement des esprits. La création et l’innovation ne s’illustrent pas à travers la compétitivité, à travers l’accomplissement quantitatif, performatif, mais trouve un sens dans la qualité de l’expérience vécue, éprouvée par le client, dans l’intégration profonde des passions, cultures et valeurs inhérentes à MOB Hôtel.

MOB HOTEL PARIS LES PUCES & LYON CONFLUENCE ont été désignés par Kristian Gavoille & Valérie Garcia.